Back To Experience

Black Diamond présente : Escalade en glace sur amarrage naturel aux Chutes de Helmcken avec Will Gadd

Thursday, Novembre 15, 2018
Cela fait plus de vingt ans que l’athlète BD Will Gadd teste et met à rude épreuve le matériel Black Diamond. Il a été l’un des premiers à proposer le piolet en fibre de carbone - connu aujourd’hui sous le nom de Cobra - et n’a cessé de repousser les limites de l’escalade sur glace partout dans le monde en testant des accessoires d’avant-garde pour la glace. Bravant aussi bien les Chutes du Niagara avec des prototypes de pitons à glace que les territoires du Groenland avec des broches à glace extra longues, Gadd n’a qu’une idée en tête : partir à l’aventure sur son terrain de jeu favori… et partager son précieux retour d’expérience avec les ingénieurs et designers de BD. Porteuse de nombreuses innovations et portée par l’ingéniosité canadienne qui est la sienne, sa dernière idée farfelue est présentée dans ce film. Découvrez l’aventure givrée de Gadd et ses derniers exploits dans les splendides Chutes de Helmcken lors de tests de matériel… sur amarrage naturel.
Vidéo: Michael Klekamp; Photos: Christian Pondella

Lors de notre première visite aux Chutes de Helmcken, mon camarade l’athlète BD Tim Emmett et moi avons totalement redécouvert l’escalade sur glace. Et presque 10 ans plus tard, c’est resté comme une référence à laquelle je compare toutes les autres ascensions en glace. Les chutes d’une hauteur de 141 m ne gèlent jamais mais leurs éclaboussures recouvrent systématiquement le relief environnant de glace humide et irrégulière. Cela ressemble à un stade de foot géant dont le plafond serait transpercé en son milieu par une cascade parfaitement verticale, entourée de gargouilles de glace et autres créatures fantasmagoriques suspendues. Si vous êtes un mordu d’escalade sur glace, pas de doute que vous vouliez grimper, et si vous n’en êtes pas un, c’est d’une beauté aussi saisissante que les tufs en Grèce et en Thaïlande qui ne demandent qu’à être gravis.

La roche volcanique et écailleuse du site n’y est pas stable ; les amarrages naturels ne tiennent généralement pas bien et il n’y a pas non plus de fissures solides pour y faire des placements. D’énormes rochers, presque aussi larges que des terrains de tennis, se détachent régulièrement de la paroi à mesure que la glace éclaboussée se forme. Une année où nous y sommes retournés Tim et moi, nous avons retrouvé entièrement effondrée sur le sol la première longueur d’une voie grimpée l’année précédente ; un mélange de blocs de rocher, de broches et de glace avait littéralement arraché la roche de la paroi. Les broches sont normalement réputées solides mais à Helmcken rien ne se passe forcément normalement ! Pour moi les broches représentent toujours une sorte d’échec ; bien sûr elles permettent de grimper partout, mais c’est toujours plus cool de grimper sur des amarrages naturels quand c’est possible. C’est comme utiliser un moteur au lieu de courir ou de faire du vélo : on se sent tout simplement mieux à la fin de la journée. La question éthique concerne la plupart du temps l’égo et le paraître, je ne pense donc pas que l’amarrage naturel soit plus éthique, mais juste plus intéressant d’un point de vue personnel. J’ai essayé quelques broches à glace à Helmcken mais elles ne tenaient pas dans la glace molle. Mais pourquoi ne pas …
 

Trois ans plus tôt, j’avais grimpé les Chutes du Niagara avec Sarah Hueniken, et BD nous avait fabriqué des protections spéciales « glace molle » délirantes : des Spectres avec un petit godet de pelle soudé au dos. Ce matériel est fabriqué en dehors des heures de bureau par l’équipe de concepteurs BD, une bande de grimpeurs acharnés qui adore fabriquer du nouveau matériel informel. Comme j’avais utilisé ces nouveaux Spectres dans une glace sorbet irrégulière pour sécuriser mon ascension dans les Chutes du Niagara, je me suis demandé « Que faire d’autre avec ? » La réponse m’est venue en regardant l’étrange glace irrégulière de Helmcken : Essayons de grimper avec ces Spectres Niagara, avec les nouvelles broches Ultralight Ice Screws et avec tout ce qui existe ! J’avais seulement besoin d’une personne suffisamment dingue pour y croire.

Sarah Hueniken et moi grimpons beaucoup ensemble en plus d’exercer en tant que guides et de vivre en couple. Lorsque je lui ai suggéré l’idée de grimper à Helmcken sur des amarrages naturels, elle a invoqué la voix de la raison, ce qui revenait à dire « ne sois pas stupide ». J’entends beaucoup cette voix venant d’elle, ce qui peut parfois être agaçant mais elle m’a déjà sauvé la vie. Nous avons finalement décidé d’aller à Helmcken pour essayer, gardant en tête qu’il est nécessaire dans ce genre d’aventure d’avoir un égal, un partenaire à part entière, et non un simple assureur. La différence est qu’un partenaire peut avoir une vue d’ensemble de la situation et t’en faire part, que tu le veuilles ou non. 

Je m’inquiétais de voir Ies Spectres voler et nous arracher un œil ou pire s’ils s’éjectaient et suivaient la corde en cas de chute de ma part. J’ai donc réagi en bon Canadien et acheté un casque de hockey avec grille pour me protéger le visage. J’aime beaucoup Ie casque Vapor helmet mais il n’a pas de grille de protection pour le visage. Pas encore... Ce serait peut-être un marché limité. J’ai pris un bon nombre de gros vols à Helmcken, assuré tant bien que mal sur broches, tandis que les Spectres continuaient de s’éjecter, non sans douleurs. J’ai testé les nouvelles broches Ultralight Ice Screws, qui sont vraiment incroyables sur une glace classique mais elles ne tenaient pas non plus sur la glace molle irrégulière comme celle d’Helmcken. Mon dos et mon torse avaient l’air d’avoir été attaqués par un poulet géant à cause de tout le matériel qui dégringole et claque le long de la corde régulièrement. Le succès semblait incertain.

Puis je me suis souvenu que j’avais des broches BD spéciales, longues de 50 cm, pour le projet Groenland sur lequel je travaille. J’ai utilisé ces broches pour confectionner des lunules très profondes dans la glace molle et, comme la technique du champignon de neige en alpinisme ou les ancrages dans le sable en canyoning, cela a fonctionné ! Tout au moins je ne les explosais pas lorsque je volais dessus. Les lois de la physique restent parfois obscures à mes yeux mais grosso modo, cela concerne la répartition de la force sur la courbe de la corde contre la glace. Oui cela ressemble à du vaudou mais ça marche ! 
 

 

J’ai fait une quantité de tests sévères, et j’ai également testé un Spectre classique planté dans une fissure. Cela semblait tenir ... C’était donc possible !

J’ai testé aussi des prototypes des nouveaux piolets Reactor Ice Tools et trois nouvelles lames. Je crois sincèrement que les fans de cascade sont gâtés avec les nouvelles lames fines (la Natural Ice) qui permettent un moindre effritement de la glace. Elles pénètrent comme des flèches, en émettant un son réjouissant de placement parfait. Les piolets sont plus faciles à planter que jamais auparavant, et les nouvelles broches pèsent moitié moins que mes anciens modèles ! Je fais de la cascade de glace depuis 35 ans et une chose est sûre : le matériel n’a jamais été aussi performant.

J’ai finalement réalisé la première longueur en glace de ce surplomb surréaliste avec un équipement vraiment inhabituel : un Spectre attaché à un piolet fixe Cobra Ice Tool retenu par une broche à glace courte, quatre lunules et un Spectre Niagara qui paraissait très efficace, malgré mes craintes justifiées à la suite de plusieurs plombs. J’espérais bien que les lunules tiendraient et malgré le manque de temps pour tester cela plus haut, je pense que c’est possible de grimper beaucoup plus de voies à Helmcken en se passant de broches à glace. Je suis impatient de tester encore du matériel là-bas l’an prochain et j’emmènerai à nouveau avec moi la voix de la raison pour m’aider à survivre à cette expérience. 

Un grand merci à Black Diamond qui m’accompagne dans mes idées innovantes farfelues et qui me fait confiance pour tester ses produits. Cette aventure dure depuis plus de 20 ans, et se poursuit partout où nous grimpons !
 

 

--BD Athlète Will Gadd


Featured Gear

Comments